BAGAGES : 

La maniabilité et la légèreté étant les atouts du voyageurs, nous éliminons d’entrée toutes les formes de valises rigides. Restent donc les sacs.

Nous éliminons les sacs simples sans roulettes ou sans bretelles car ils deviennent vite pénibles à porter avec la distance.

Alors sac à dos ou à roulettes ? Choix cornélien.

Si l’on vous conseille de toujours prendre un petit sac à dos passe partout, aussi bien pour les villes que pour la nature, pour le bagage principal, on ne sait pas quoi vous conseiller vraiment. La preuve : Joelle est sac à roulettes trolley et Philippe est sac à dos. A vous de voir lequel vous correspond le mieux en fonction de votre façon de voyager (outdoor) et des pays traversés. Le sac à roulette passe naturellement moins bien dans les pays aux trottoirs cahotiques comme en Afrique, mais même dans les pays au PIB élevé, n’oubliez pas les marches, graviers  et autres coffres de voiture. Le sac ne doit jamais peser un âne mort sous prétexte qu’il a des roulettes.

Pour protéger le sac voyageant en soute, pas besoin d’enveloppe plastifiée transparente comme proposée dans de plus en plus d’aéroports. Nous mettons le sac dans l’enveloppe de protection pluie, fournie généralement avec le sac. Sinon, on en trouve vendues séparément pas très cher.  Englobez bien dans l’enveloppe les sangles qui traînent, pour éviter qu’elles ne se coincent dans les tapis et finissent par faire exploser le bagage, comme cela nous est arrivé avant que nous ne mettions les housses.

Attention à la taille des bagages cabine qui ont tendance à s’aplatir considérablement : 20 cm d’épaisseur sur certaines compagnies, c’est peu. Pour leur contrôle, nous avons tout vu à travers le monde. Nous sommes souvent passés avec d’énormes sacs de plus de 12 kg. Mais parfois comme à Kuala Lumpur, on vous interdit l’accès à la zone d’embarquement si votre bagage cabine ne rentre pas dans le gabarit qui trône à l’entrée. Il a fallu enfiler 3 couches de vêtements, remplir toutes nos poches en catastrophe et en mettre sous le chapeau pour réussir à passer.

Pour les bagages de soute, nous constatons désormais une harmonisation presque générale avec 23 kg autorisés (avec supplément ou pas selon le type de billet, se méfier des comparateurs trompeurs). Mais attention, pour certaines compagnies c’est UN seul bagage jusqu’à 23 kg. Si vous en avez deux, le plus léger sera en supplément. L’Afrique de l’Ouest semble rester pour le moment l’exception avec une franchise de 2 x 23 kg.

Pour les bagages hors gabarit (surf ou caisse de musique avec ou sans Carlos Ghosn), chaque compagnie possède sa propre politique.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *