CRETE – Côte Nord-Ouest : Balos, Chania (ou La Canée)

Et 20 Mai 2019 : Aujourd’hui, direction la presqu’île la plus occidentale de la Crête. Peu après Kimossos, la route se transforme en piste parfois chaotique… et devient payante. De nombreuses chèvres nous regardent passer avec intérêt, probablement gustatif, et d’ailleurs certaines impatientes tiennent la buvette :

 

Au parking presque en bon état presqu’au bout de la presqu’île, presque toutes les chèvres se mettent à l’ombre des voitures… sauf une qui monte carrément sur le toit d’un véhicule pour une petite bronzette :

Au bout de quelques minutes de marche, c’est le choc visuel : apparaît le lagon de Balos qui unit la presqu’île et l’île et offre un dégradé du vert au bleu époustouflant. Là c’est certain, cette plage va figurer dans le Top 10 de nos plages préférées dans le monde, pas loin derrière WhiteHeaven Beach aux Withsundays, qui reste en tête malgré tout. 

 

Mais où est encore passée Joëlle ?

Et voilà donc le premier bain de mer de l’année. Une pensée émue pour tous ceux qui nous racontent le temps froid et pourri en France en ce moment.

Notre mini Red Beach à nous pour serviette de plage King Size 2 m x 2,5 m  mais pas plus :

 

Nous savourons pleinement, sereinement, et pensons que nous allons avoir beaucoup de mal à quitter ce paradis blanc avant le coucher du soleil, mais à 15h, en même temps que le vent se lève, un ferry débarque et lâche 500 personnes d’un coup. Le bruit des vagues est englouti par celui des enceintes Bluetooth, l’odeur d’iode est recouverte par celle des crèmes à bronzer… Le seul salut est dans la fuite sur les hauteurs pour retrouver nos amies les chèvres. Donc voir la Crête sans voir Balos, ce serait balot, mais en dehors des heures de débarquement des ferries.

De retour à Chania, petite promenade romantique dans les adorables ruelles de cette ville vénitiennes.

 

En arrivant sur le magnifique port avec son phare superbement éclairé…

… seconde alerte de la journée : une foule immense est amassée sur le quai d’en face, tout autour de l’ancienne mosquée des janissaires. Drapeaux bleus et drapeaux Grecs, bleus aussi : l’équipe de foot locale aurait-elle gagné le championnat de Grèce ?  Non finalement, c’est un rassemblement politique pour la venue du Président de Nea Demokratia, Mitsotakis, qui va peut-être renverser Tsípras aux très prochaines élections.

Service d’ordre,  caméras TV,  sono de concert de Rolling Stone. Nombreux apparatchiks  chargés de la mise en scène et de l’ambiance, musique pathétique et fumigènes à la fin du discours, tout cela fait très artificiel pour des observateurs extérieurs qui n’entravent rien dans les paroles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *