MAGNETIC Island : pas magnétique mais magnifique

22 Juillet : Si vous venez à Villeville, traduction de Townsville, ce n’est pas pour la ville fondée par Mr Towns,  mais pour l’île magnétique juste en face. Autant vous dire tout de suite qu’elle n’a absolument rien de magnétique à part peut-être son charme. Son nom lui a été donné par le Capitaine Cook lorsque celui-ci passa près de l’île au cours de sa navigation le long de la côte Australienne en 1770. Son compas dévia de manière anormale et il crut que les roches de l’île étaient magnétiques. Or ce phénomène ne s’est plus jamais reproduit.

Sur l’île, nous irons deux fois voir les wallabies des rochers car nous les avons trouvés trop mignons. Ce sont des maquettes de kangourous car ils sont vraiment identiques mais en modèle réduit. Et nous avons la chance de voir une maquette de maquette : il y a une maman et son petit ! C’est le jour des Joey stars ! Oui on l’a déjà faite celle-là mais on l’aime bien et elle est vraiment de circonstance car

nous allons avoir la chance de voir de près une maman Koala avec son petit Joey sur le dos. Nous verrons 6 koalas au total ! Léa est aux anges.

Nous découvrons également un truc très bizarre dans les arbres en cherchant les koalas. Nous avons mis longtemps à comprendre et à force d’en voir, nous avons compris qu’il s’agissait de … paquets de feuilles d’eucalyptus collées entre elles par des fourmis… vertes ! Et la colle blanche est en fait de la soie issue de leurs larves. Ces fourmis ont un abdomen vraiment très vert au gout citronné dont les aborigènes se servaient pour agrémenter leurs plats. Autant vous dire de suite que nous n’avons pas testé, notre désir de vous donner les meilleures infos fiables a touché là ses limites…

Infos pratiques sur MAGNETIC Island : Magnetic Island, se rejoint via un ferry depuis le port de Townsville en une quarantaine de minutes. 30 $ A/R par passager. Ferry dans les 2 sens environ toutes les heures. Les distances sont assez longues pour rejoindre tous les points intéressants à pied. Heureusement pour se déplacer sur l’île, un bon réseau de bus est utilisable avec un pass de 7 $ pour un jour. Si vous n’aimez pas trop attendre aux arrêts de bus car les fréquences sont plutôt rurales, vous pouvez amener votre voiture avec la compagnie Fantasea.  Pour 4 passagers + véhicule 200 $.

– Pour voir les wallabies des rochers en prenant l’Armand Way long de 300 m qui va vers Bremmer Point côté Ouest de la Geoffrey Bay. Vous les verrez à coup sûr vers 17h car  ils sont nourris. Mais c’est possible de les apercevoir à d’autres moments. Ils peuvent manger des carottes, patates douces, papayes, water melon sans que ce soit mauvais pour eux. Quantités très réduites pour ne pas les rendre totalement dépendants. Et surtout rien d’autre et en particulier, pas de pain ni de patates classiques.

– Pour voir les Koalas presque à coup sûr, faites le ‘Forts walking track’ qui offre de surcroit de très belles vues sur les plages. Balade de 2h Koalas compris, facile avec un peu de montée à la fin pour arriver à feu le fort qui offre une belle vue à 360°.

– Plages sympas : Alma beach, Horseshoe Bay (excellentes glaces maison au bout de la route coté droit). Plus sauvages mais non desservies par bus : Arthur Beach, Florence Beach, Radical Beach. Elles se succèdent et la petite route qui y mène depuis le départ du ‘Forts walking track’ est de plus en plus défoncées au fur et à mesure. Snorkeling possible.

Ne perdez pas de temps sur la côte Ouest de l’île : la route qui mène à West point est loin de la côte qui est marécageuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *