MALTE – Le Sud & La VALETTE

Avant même d’atterrir, on reconnait l’influence anglaise qui caractérise l’île de Malte : en plein milieu de la Méditerrannnée, l’île est encerclée de falaises blanches identiques à celles de Douvres.

      

Difficile d’échapper aux autres séquelles britanniques qui sautent aux yeux, avec notamment dès le pied posé sur le sol, la langue Anglaise parlée partout (ce qui n’exclut pas le Maltais, langue aux sonorités étranges pour nos oreilles occidentales) et la conduite à gauche. Mais les Maltais semblent dépasser les maîtres en matière de Bow-window et de portes d’entrée. On vous laisse juger avec notre petit Best Of.

    

La Valette : La vieille ville s’est construite sur un site remarquable, presqu’île longeant les 3 autres presqu’iles de la ville voisine. La Valette est extrêmement fière d’avoir résisté au siège des Ottomans en 1565, vous n’y échapperez pas. Il faut dire que ce fût au prix de grands sacrifices et malgré la supériorité numérique des musulmans. Ce fût une victoire retentissante, une sorte de match retour pour les Chevaliers de l’ordre de St-Jean de Jérusalem contraints de se replier en 1530 à Malte après avoir été chassés de Rhodes au match aller par les Turcs.

Visite de la Co-cathédrale de La Valette : pourquoi ‘Co’ nous direz-vous ? Parce que celle de Mdina était antérieure. Choc en pénétrant dans la nef à la vue de la profusion de dorures et de tableaux immenses surtout au plafond. Tableaux de la vie de Jean le Baptiste, le Saint des Hospitaliers de St-Jean, sur tout le plafond : la 1ère des BD en quelque sorte.

Ci-dessus, les 3 cités faisant face à La Valette : Birgu, Bornla et Isla.

La Grotte bleue : Magnifique arche semi arrondie, avec grotte ressortant de l’autre côté. Pas de bateaux, étonnant, mais on apprendra avec les pêcheurs que, jamais le dimanche. Les églises immenses et omniprésentes sur tout le territoire sont ainsi bien remplies.

    

     

Marsaxlokk : pour des Français, la langue est étonnante (essayez de prononcer Marsaxlokk d’un coup), mais cela reste un port avec superbes bateaux de pêcheurs colorés sur fond bleu. Les barques arborent des yeux dessinés sur la proue pour chasser le mauvais sort. Il faut toutefois que la vue reste fixée sur le premier plan car au fond on distingue bien les usines et le port- franc industriel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *