Sud-Est de La REUNION : La lave et la Vanille

14 Septembre : après Kho-PhiPhi en Thaïlande et Philip  Island en Australie, Philippe se devait de passer par :

Surtout que c’est le coin de la vanille. Et nous ne sommes pas aller visiter n’importe quelle vanilleraie, mais celle de Luc Besson.  Oui, on vous refait le coup de la grotte bleue de Jannick : La vanille Bleue. Elle est particulière car son procédé breveté de préparation est totalement différent du traditionnel qui consiste à plonger la vanille dans de l’eau à 65°C pendant 3 minutes, puis à la mettre sous couvertures 3 jours avant de a faire sécher. Ici la vanille est préparée de manière plus douce et plus lente, et elle reste vivante. Ainsi, la vaniline qui donne le goût reste dans la gousse en entier, alors que classiquement, elle ne se retrouve plus que dans les graines à  l’intérieur.  Du coup, 3 cm de la gousse suffisent là où il faut une entière traditionnellement. Nous testerons au retour…

Nous confirmons que la vanille est une liane que l’on fait grimper le long de arbres, mais pas trop haut (donc il faut la replier) afin de pouvoir féconder à la main chaque fleur, un boulot énorme.

Les gousses n’arrivent pas à maturité en même, ce qui ne facilite pas le ramassage.

Dans le secteur, sous une forêt d’araucarias  colonnaires, se situe le Cap Méchant issue d’une coulée de lave pénétrant dans la mer.

 

 

Et dans le combat contre la mer, cette dernière a déjà réussi a créer une arche du plus bel effet dans ce  »doigt du diable »

D’autres formations similaires se trouvent à Vieux Port, vers le Grand Brûlé.

One thought on “Sud-Est de La REUNION : La lave et la Vanille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *