Nos plus beaux TREKS

Gokyo – Région de l’Everest – Népal :  Le plus haut, le plus difficile, mais le plus beau trek que nous ayons fait.  Après un atterrissage sportif à Lukkla, l’aéroport le plus dangereux du monde, une montée jusqu’à Namche Bazar nous préférons le trek vers les lacs de Gokyo plutôt que le trop fréquenté accès au camp de base de l’Everest. Et nous n’avons pas regretté : vues sur les impressionnants 8000 comme l’Everest ou le Cho Oyu… (plus de photos par ici)

… ou sur l’Ama Dablam :

Et les cinq lacs de Gokyo sont plus somptueux les uns que les autres  :

Infos pratiques : Le village de Gokyo est à l’altitude du Mont-Blanc. Au-delà, comme sur le Gokyo Ri d’où la vue est époustouflante à 5300 m, plus aucune trace de vie humaine ou animale. Il faut donc s’organiser contre le froid et le mal des montagnes. Difficile de réserver un hébergement mais vous trouverez toujours de la place même en haute saison dans les villages étapes. Confort de base, chauffage limité à la pièce principale au moment du repas du soir seulement (il faut économiser le seul combustible présent à ces altitudes: la bouse de yack). 3 jours de montée, 2 jours de descente depuis Namche Bazar, qui est à 2 jours de marche de l’aéroport de Lukla à la montée, un à la descente.

Cirque de Mafate –  La Réunion – France : Un immense cirque naturel au centre de l’île, non accessible en voiture. Pour les habitants, le seul moyen de se ravitailler, c’est à pied ou par hélicoptère.

L’église de Marlat et son clocher indépendant en bois :

Infos pratiques : pour en savoir plus sur la première journée / la seconde journée / la troisième journée.

Du Simien Lodge à Chenek – Parc Nationall du Simien – Ethiopie : Nous ne nous doutions pas que ce massif culminait à plus de 4000 m, qu’il était aussi magnifique, ni qu’il y avait autant de découvertes à faire comme les superbes singes Geladas ou les Lobelies géantes :

  

Nous ne nous doutions pas non plus que ce serait autant l’aventure (un petit résumé par ici) :

  

Infos pratiques : Le parc National du Simien est accessible depuis Debark, d’où il faut organiser le trek si vous ne passez pas par une agence, et c’est déjà une première petite aventure. Là, il faut prendre un garde armé (obligatoire) et les tickets d’entrée du Parc. Il vous faudra aussi y organiser votre campement. Nous vous conseillons de partir du Simien Lodge (le seul hébergement en dur du parc, à quelques km de l’entrée soit à une quinzaine de km de Debark.  3 camps s’égrennent le long de la piste, dans l’ordre depuis le Simien Lodge : Sankader, Gich (ou Geech), puis Chenek (ou Chanek). Une journée de marche entre chacun, de même qu’entre le Simien Lodge et le Sankader Camp au départ. La 3ème journée de rando entre Gich et Chenek est la plus intense avec le plus gros dénivelé. Pas de difficulté particulière si ce n’est l’essouflement plus marqué puisque l’on navigue toujours au-dessus de 3200 m jusqu’à 3 800 m. Nous vous conseillons l’une des rares agences francophones, avec Yohannes, le fondateur, comme guide qui a été plus que parfait pour tout organiser : Amicale Ethiopia Tour.

Traversée de l’île de Santo Antao Cap Vert : Nous n’avons  pas fait le trek de la traversée en entier mais par morceaux en croisant quelques groupes qui le faisaient. Lîle, très verticale du fait de sa récente (à l’échelle géologique) activité volcanique, est le bonheur du randonneur en forme. Tout est enchantement : les reliefs rappelant La Réunion,  la végétation coté Nord et Ouest, le rhum …

  

…et des habitants adorables :

  

Infos pratiques : Santo Antao, île au Nord – Ouest du Cap Vert est beaucoup plus facile à atteindre désormais grâce à l’aéroport international de Mindelo. Le secteur du départ du trek au Sud est peut-être un peu sec et nous vous conseillons surtout le centre et le Nord de l’île. La façade faisant face à Mindelo avec Porto Novo est beaucoup moins interessante. La plupart des chemins sont en excellent état puisque utilisés et entretenus par les habitants au quotidien. Vu le relief escarpé, certains sont même des ouvrages d’art avec mur de soutènement en pierres sèches.

Trek des églises Tigré – Ethiopie :  Nous n’avons pas fait de trek de plusieurs jours comme le proposent des agences telles La Balaguère ou Terre Dav, mais nous avons fait les mêmes randonnées en rayonnant depuis Hawzien. La massif de Geralta est superbe, et la découverte des églises taillées dans la roche constitue la cerise sur le gâteau :

  

La campagne avec les nombreuses petites fermes disséminées est superbe, et comme toujours en Ethiopie, les habitants adorables :

  

Infos pratiques : Avec l’expérience, nous vous conseillons la formule par une agence qui organise les bivouacs dans de beaux cadres naturels plutôt que l’hébergement à Hawzien. En effet, dans la gamme moyenne n’existe qu’un seul hôtel décevant, le Modest, qui ne l’est même pas, alors qu’il affiche souvent complet vu le déséquilibre offre / demande. Sinon il existe 2 lodges aux prix élevés. Si vous n’êtes pas avec une agence il vous faudra un guide puisqu’il n’y a aucune indication. Attention aux puces dont les tapis des églises sont infestés. Pour en savoir plus sur le Tigré (ou Tigray)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *