TREK dans MAFATE – Roche Plate – Marla – Jour II

6 septembre 2019 : Petit déjeuner avec vue dégagée sur les falaises de la caldeira qui nous dominent de 1000 m environ :

L’église de Roche Plate sur les hauteurs  avec son clocher indépendant :

Puis les paysages grandioses se succèdent :

 

Rencontre avec la plus grande araignée (près de 20 cm avec les pattes) et la plus grande toile (tendue entre 2 arbres distants de 5 m environ) que nous ayons jamais croisée en rando. La mygale vue en Guyane était plus grosse, plus poilue, mais d’un plus petit diamètre :

Sur la photo ci-dessous, on aperçoit sur le haut, tendu entre l’arbre de droite et celui de gauche l’interminable fil principal qui supporte la toile :

Petite pause à la petite tisanerie juste avant la cascade des Trois Roches pour une excellente citronade sous les auspices d’un authentique alambic :

La gorge des Trois Roches est tellement profonde et étroite que l’on ne peut en voir le fond de nulle part :

Au bout d’une dernière grimpette bien raide de 350 m, nous arrivons à la plaine de Marla, terminus du jour.

Nous logeons chez Jimmy, qui possède une grosse machine à karaoké toute neuve, inattendue dans ce lieu. Il en fait profiter tout le monde avec de la musique allant du zouk au sega. Lors du repas pris en commun, nous ferons la connaissance notamment de Cherif d’origine malienne (suivez-le bien, il aura le N°220 lors de la Diagonale du Fou, il est super entrainé) et Charlène née dans le cirque voisin de Salazie. Ils sont une belle et sympathique illustration de la mixité et de la tolérance Réunionaise. Nous n’osons même imaginer l’équivalent aux Antilles : une béké devrait probablement choisir entre un compagnon black et sa famille.

4 thoughts on “TREK dans MAFATE – Roche Plate – Marla – Jour II

    1. Spider Man a disparu suite au conflit Sony – Marvel 😊
      Pour l’araignée, si tu es sûre qu’elle est inoffensive, tu nous soulages car depuis on en a vu une seconde aussi grosse, et dans les deux jours à venir, c’est possible qu’on en revoit…

  1. Si mes souvenirs sont bons, l’araignée que l’on trouve à La Réunion ne s’appelle pas « spider man » mais tout simplement « Babouk » et on la trouve dans tous les coins de rue.

    1. Tu as raison, babouk (chouette nom) est bien une araignée de La Réunion. Celle qui nous a impressionnée était un Bibe (pas mal le nom aussi), plus grande, plus fine et plus colorée que Babouk.
      On est content si on vous rappelle de bons souvenirs 😊
      A bientôt.
      PS : on est au refuge du piton des neiges, Joëlle a franchi les 1110 m de dénivelé et elle est en pleine forme !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *