BALEINES à HERMANUS

4 au 6 novembre 2019 : Nous allons à Hermanus pour tenter de voir des baleines, en espérant que les dernières ne sont pas encore parties vers l’Antarctique avec leur petit. Elles viennent mettre bas dans la baie de Walker Bay de Juin à Novembre dont la topographie leur est favorable. Elle est également favorable aux Homo Sapiens qui viennent les observer car les falaises de la baie permettent de les repérer de loin et de les voir de près.

Nous arrivons en milieu de journée.. et nous comprenons vite que la météo ne sera pas avec nous : le vent violent rend impossible toute sortie en mer pendant les deux jours de notre séjour. Mais la bonne nouvelle, c’est qu’il reste toujours des baleines dans la baie et que si le vent tombe un peu demain en fin de journée, nous pourrons peut-être les apercevoir depuis la terre. Alors en attendant que le vent faiblisse éventuellement, nous avons largement le temps d’admirer la côte d’Hermanus qui, çà tombe bien, est magnifique :

On a même vu un crocodile :

Et il n’y a pas que du minéral :

  

  

 

Les baleines sont aujourd’hui protégées. Mais les crieurs de baleine, non ! Et ce qui devait arriver est arrivé : le seul qui survivait dans le monde, à Hermanus, avec son chapeau noir et sa trompette en algue, a donc disparu. Et comme c’était lui qui indiquait les endroits où les baleines étaient visibles (il avait même tuyauté Philippe il y a vingt ans), il faut se débrouiller autrement. Avec les jumelles d’abord. Rien. En demandant aux locaux. Rien, nada, oualou, degun.

Nous en sommes réduits à nous consoler comme nous pouvons auprès d’une baleine artificielle :

En désespoir de cause, on retourne en fin d’après-midi voir le gars qui somnolait ce matin derrière son bureau dans le petit centre d’informations. Et là un jeune black sorti d’un recoin nous indique précisément où se dirigent 8 baleines à quelques kilomètres d’Hermanus. On fonce. Rien.

Et puis d’un coup, çà  :

Puis çà :

Les huit baleines sont là mais certaines sont un peu loin de la côte. Les baleineaux ne lâchent pas leur mère.

  

Infos pratiques : C’est dans la baie de Walker Bay que vous avez le plus de chances d’observer des baleines de toute l’Afrique Australe. Et dans cette baie, les 2 endroits où vous avec le plus de chances d’en voir depuis la terre sont De Kelders à l’Est et Hermanus à l’Ouest.

 Nous vous conseillons de loger à Hermanus, car la ville est très sympa et l’offre est importante et de qualité. A Hermanus, nous vous conseillons de loger le plus près possible de Gearings Point, là d’où l’on voit le mieux et où elles viennent souvent se réfugier. Vous pourrez ainsi venir à pied de temps en temps voir l’évolution de la situation baleinière. Et si rien ne se passe, tentez de savoir s’il y en a De Kelders (qui est à 42 km donc autant ne pas y aller pour rien).

Nous avons dormi Break Away  Guesthouse, très agréable. Carol et son mari nous ont donné une foule de bons tuyaux.

Le restaurant Quayside sur nouveau port dans un conteneur bien décoré est fréquenté par les locaux pour les fruits de mer, excellent pour un prix minime (20 € un plateau pour 2 très copieux).

  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *