La Grande TERRE

La Grande Terre est l’aile Est du papillon de la Guadeloupe. 100 % calcaire et très peu élevée par rapport à la Basse-Terre 100 % volcanique, elle offre des paysages littoraux suberbes, des plages de rêve (Gosier, Ste-Anne, St-François, Anse-Bertrand, Port-Louis…) et une multitude de petites anses secrètes à découvrir en s’aventurant sur son pourtour. L’intérieur est la patrie de la Canne à sucre au Nord (la seule usine de sucre de canne qui subsiste en Guadeloupe, Gardel, se trouve près du Moule) et des Grands-Fonds au Sud (labyrinthe de petites collines, les mornes, dans lequel vivent les Blancs-Matignons, probablement les descendants d’aristocrates venus se faire oublier ici pendant la révolution de 1789).

Sainte-Anne : Si le Club Méditerranée s’y est installé, c’est que c’est l’une des plus belles plages de Guadeloupe. Vous avez le droit d’y accéder comme toutes les plages des hôtels, ceux de Gosier notamment, même si vous n’êtes pas client. Certaines lois françaises savent être démocratiques quand les lobbies ne les détruisent pas. Mais vous n’avez toutefois pas le droit de pénétrer à l’intérieur ni utliser les installations, en particulier les piscines (mais si vous savez être discret c’est souvent possible). Donc toute l’astuce consiste à connaître les accès annexes : pour la plage du Club Med, prendre une petite route après l’officielle sur la droite avant d’arriver au village de Ste-Anne et aller tout au bout. Ne pas hésiter à demander, tout le monde connait là-bas. Sinon nous adorons aussi la plage publique, belle aussi, avec son ambiance antillaise familiale.  

La pointe des Châteaux : La pointe la plus à l’Est de la Grande Terre, qui tente de rejoindre l’île de La Désirade battue par les vents qui tordent les quelques arbres qui parviennent à pousser, sorte de pointe du Raz tombée dans les Caraïbes. Nous y avons trouvé dans les anses vers le Nord des haches des Indiens Arawaks, qui vivaient sur l’île avant l’arrivée de Christophe Colomb.

Offrandes sur la pointe des chateaux. Il y a même une bouteille de champagne ! Belle maison en forme de bateau avec vue sur la mer :

  

Marché aux poissons de St-François, activement surveillé par des frégates et un pélican :

 

La porte d’enfer : Au nord de la Grande Terre une spectaculaire langue de mer pénètre dans le tuf des terre, un peu à la manière d’un fjord.

L’ancienne Prison des esclaves à Petit-Canal : toujours pas indiquée lors de notre dernier passage en septembre 2016 mais vaut le détour. Proche des marches des esclaves, au pied de l’église qui mènent à l’esplanade où étaient vendus les esclaves dès leur descente de bateau en provenance d’Afrique.

Emouvante ruine de la prison envahie par un monstrueux banyan / figuier, le plus gros que nous connaissons en Guadeloupe. Rentrez pour vous rendre compte de la puissance de l’arbre.

      

   

Le cimetière de Morne-à-l’eau : Le plus spectaculaire de l’ïle, en amphithéâtre. Certaines tombes sont de véritables petites maisons secondaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *