POINTE-à-PITRE

Si Basse-Terre est la capitale administrative, plutôt paisible, Pointe-à-Pitre est indiscutablement la capitale économique qui bouillonne derrière son port et son aéroport. Le coup de grace a été donné par l’évacuation de la Basse Terre en 1976 avec les éruptions de la souffrière.

La ville a accueilli il y a quelques années un monument unique au monde à l’époque ! Le Mémmorial ACTe, en quelque sorte le musée de l’esclavage.  C’est incontestablement une réussite archtecturale et sociale. 

Nous avons la chance en visitant le centre de la ville et sa célèbre place de la Victoire le jour où le magnifique navire école Vénézuélien est  à quai . On peut même le visiter et tout l’équipage a le sourire dans les belles tenues blanches. Ils sont tellement heureux de nous faire visiter leur trésor dont ils sont si fiers. Magnifiques boiseries. Immense drapeau. Cordages impressionnants.

   

Session improvisée de ‘gwo ka’ près de la place de la Victoire :

Pointe-à-Pitre et Gosier à côté, offrent des plages et des hôtels de qualité inégale mais certains offrent hors saison de superbes prestations pour des prix redevenus très raisonnables.  

   

 

Moment convivial partagé avec Alain et son épouse. Il dirige aujourd’hui  l’aéroport international dont Philippe a coordonné les travaux il y a une vingtaine d’années.

Et l’aéroport a très bien veilli et son traffic augmente régulièrement. Ouf !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *