L’histoire de l’éléphante tombée amoureuse d’un chien

Quelle image avez-vous de la confiance totale en l’autre, même si ce dernier est différent ? Pour nous, depuis le Mercredi 18 Avril, c’est cette image ci :

Nous avons passé la journée à l’Elephant Nature Park. C’est un superbe cadeau offert par nos amis les Loups-Garous à notre  fête de départ. Ce parc est très différent des autres parcs à éléphants qui abondent autour de Chiang Maï et qui proposent des balades à dos d’éléphant. Les animaux y sont souvent maltraités et notamment des piques enfoncées dans la peau afin de les obliger à prendre les bonnes postures pour faire de belles photos. Au Nature Park, nous ne toucherons aucun des 77 éléphants car il s’agit d’animaux la plupart du temps blessés, récupérés ou rachetés pour être soignés et si possible remis ensuite dans le milieu naturel. Ainsi, une femelle aveugle ramenée au camp a été spontanément prise sous sa protection par une autre qui la guide en permanence. Certaines éléphantes, les nannis, adoptent les petits orphelins ramenés au camp si le courant passe entre eux. Certaines femelles non adoptantes ne supportent pas l’agitation amenée par les jeunes et préfèrent quitter le clan (et dire que nous les Homo Sapiens prétendons être une espèce spéciale).

En fait, observer les éléphants vivre leur vie à quelques mètres s’avère bien plus fun que de se balader dessus, notamment quand ils utilisent leur trompe dans toutes les positions comme douchette de boue pour se protéger du soleil et des insectes.  Et nous avons eu la chance de voir des scènes à mourir de rire :

 

 

 

*    Un éléphanteau ayant compris qu’un toron en bois (style pour câbles EDF) pouvait rouler très loin en le poussant avec la trompe, il est allé le

faire dégringoler jusque dans la rivière. Sa mère, qui le marque à la culotte, a fini par en avoir marre de le courser de partout pour le surveiller. Elle  a mis ses 4 pattes autour du toron en empêchant son garnement de le récupérer. Mais l’autre, très vif, a fini par lui chouraver par derrière. Et c’est reparti, le manège a duré 20 minutes comme cela.

 

  • Une éléphante amoureuse d’un petit chien : vous avez l’image ?  L’énorme masse grise de l’éléphante qui marque à la culotte (une tradition chez les éléphants ?) toute la journée, partout un tout petit  chien blanc. On se demande pourquoi un chien… et pourquoi lui car tous les chiens du site se ressemblent vraiment. Ah les mystères de l’amour…

  

Un moment de romantisme touchant

Mais, les histoires d’amour finissent mal en général : cette attirance est hélas à sens unique. Devant les avances insistantes de l’éléphante, l’ingrat fait preuve d’une indifférence totale étonnante. Remarquez qu’à sa place, on ne se mettrait pas trop en colère non plus.

Et si quelqu’un souhaite créer un site ‘Balance ton éléphant.com ‘  c’est le moment !

 

 

3 thoughts on “L’histoire de l’éléphante tombée amoureuse d’un chien

  1. C’est top de pouvoir partager tout cela presque en direct … quand la technique suit, car souvent le wifi a des micro coupures sans qu’on s’en aperçoive… et on perd tout ce qu’on a fait. Et on a aussi notre mini ordi qui plante, n’importe quand sans qu’on comprenne pourquoi…on espère que c’est juste le décalage horaire et que ça va passer 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *